Murder on the dancefloor

Sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui la présenta à sa mère1Matthieu 14.11.. C’est à Macheronte2Macheronte ou Machaerus (du grec μάχαιρα [maxaira], « épée ») est un site de l’actuelle Jordanie sur lequel se trouvent les restes d’un palais fortifié., connue pour être le lieu de la décapitation de Jean-Baptiste, que de nouvelles fouilles pourraient confirmer un peu plus les circonstances de sa mort telle que décrite dans l’Évangile selon Matthieu.

C’est dans les vestiges de l’antique forteresse hérodienne, sur la côte orientale de la mer Morte, en Jordanie, qu’une équipe de chercheurs dirigée par l’archéologue hongrois Győző Vörös pense avoir mis au jour la piste de danse3C’est ici que serait mort Jean le Baptiste il y a 2.000 ans”, Emma Hollen in Futura Sciences, publié le 06/01/2021. sur laquelle s’est jouée le sort de Jean-Baptiste en l’an 29 de notre ère. Cette grande cour était en réalité déjà connue depuis 1980 mais ce qui a mis les chercheurs sur la voie est la découverte d’une petite niche arrondie qui pourrait avoir accueilli le trône du roi Hérode Antipas. Il y aurait siégé tout en regardant Salomé danser.  

Une danse qui, selon les Évangiles4Matthieu 14.3-12 ; Marc 6.14-29., va tellement enchanter Hérode qu’il propose à sa belle-fille de lui offrir tout ce qu’elle veut. Sur le conseil de sa mère Hérodiade, Salomé demande alors la tête de Jean-Baptiste sur un plateau… Hérode, lié par son serment, donne donc l’ordre d’exécuter le prophète, faisant taire par là-même une voix gênante qui avait dénoncé son mariage illégitime avec Hérodiade.

Pour l’instant, l’hypothèse exposée par Gyz Vörös dans son dernier livre5Machaerus III. The golden Jubilee of the archaeological excavations. Final report on the Herodian Citadel 1968-2010, Studium Biblicum Franciscanum, Milan, 2019. ne fait pas encore l’unanimité chez ses pairs. Si certains spécialistes sont convaincus, d’autres émettent6“Dance floor where John the Baptist was condemned to death discovered, archaeologist says”, Owen Jarus in LiveScience, publié le 04/01/2021. encore des réserves. Ils font notamment remarquer que deux niches similaires ont été découvertes dans un autre palais par le passé, mais que rien jusqu’à présent ne permet d’affirmer avec certitude qu’elles auraient abrité des trônes. Par ailleurs, la niche trouvée à Macheronte semblerait étroite comparée à celle du trône du roi Hérode, le père d’Hérode Antipas, trouvé dans le palais d’hiver de Jéricho. Dans l’attente d’un consensus autour de la question, wait and see.

Send this to a friend