Réduction de peine

Dans le nord-est du Brésil, la Bible intègre désormais le programme littéraire proposé dans les prisons et elle permettra aux détenus de voir leur peine réduite.

C’était un projet de loi défendu par le député Mical Damasceno et il a été approuvé à l’unanimité par les parlementaires. Le principe est simple : chaque prisonnier brésilien de l’État du Maranhão a droit à une réduction de peine de 4 jours s’il lit et rédige un résumé du livre biblique de son choix. Il pourra s’agir de la Genèse, du livre d’Esther, de l’évangile de Matthieu ou de l’un des 66 livres que compte la Bible.
Cette nouvelle loi vient s’inscrire dans un projet plus large de réhabilitation. Il est en effet déjà possible pour un détenu de gagner 4 jours de liberté pour chaque livre lu, dans une limite de 12 œuvres par an. Au total, un prisonnier-lecteur peut donc bénéficier de 48 jours de réduction de peine chaque année

Mais si le député Damasceno s’est battu pour que la Bible figure dans les bibliothèques pénitentiaires, c’est qu’il la considère comme “un facteur de changement dans la vie des gens”. Selon lui, la Bible et ses valeurs sont exactement ce dont a besoin une personne qui voudrait radicalement changer de vie. “L’Évangile de Jésus Christ a déjà montré sa puissance dans la vie de nombreux détenus au travers du travail missionnaire qui se fait dans les prisons.

En plus du Maranhão, des lois similaires ont également été votées dans les États de Sao Paulo et du Ceará.

Send this to a friend